Marie-Caroline d'Autriche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie-Caroline d'Autriche

Message par Georges De Roquebrune le Ven 7 Fév 2014 - 16:54

Marie-Caroline d’Autriche, née à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], morte à Vienne, le[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Sa majesté la reine Marie Caroline Luise Josephe Johanna Antonie de Naples et de Sicile, archiduchesse d'Autriche, princesse royale de Hongrie et de Bohême, princesse de Toscane, était la fille de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], et de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], archiduchesse d'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], « roi » de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et la sœur aînée de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], reine de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Ses deux sœurs, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], fiancées à Ferdinand IV de Naples, étant décédées avant leurs noces, c'est Marie-Caroline, qui, le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], épousa [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien],
Possédant une forte personnalité, elle dominait son époux, le roi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. C'est elle qui gouvernait en réalité. Le destin tragique de sa sœur cadette en fait une adversaire acharnée de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Poursuivant la politique de sa mère, l' [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], elle cherche à renforcer les liens tissés par cette dernière entre les Maisons de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Pour ce faire, elle marie fort avantageusement ses enfants, accaparant les trônes d'Europe. Ses filles épousent leurs cousins : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Son fils aîné, l'héritier du trône, prénommé [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en l'honneur de son grand-père maternel, épouse également ses cousines, d'abord [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui décède prématurément en[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] puis [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui lui donne une nombreuse progéniture. Bien avant la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], Marie-Caroline est la grand-mère de l'Europe.
Le soutien de son [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et de l'ambassadeur britannique [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]lui permet d'engager en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] les hostilités contre les armées de la France révolutionnaire.
Les victoires de la France l'obligent à trouver refuge en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. La vie pour elle est très pénible et elle ne parvient pas à s'adapter au climat. Des chroniqueurs disent qu'elle se drogue, notamment avec de l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Elle déteste cette révolution napolitaine et tous les symboles de cette jeune république qui s'inspire de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui a tué sa sœur.
Elle bouillonne de rage et d'amertume. La haine l'aveugle. L'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] devient le bras armé de la vengeance de Marie-Caroline. Elle n'hésite pas à faire exécuter ses anciens amis et mène une répression sanglante : une impitoyable vengeance.


La reine Marie-Caroline vers 1770
Elle est hostile à toute réforme démocratique et campe sur ses positions avec son mari. Elle lève une armée et place à sa tête le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Pour les républicains, c'est la capitulation. Pour Marie-Caroline, aucun de ces républicains ne doit avoir la vie sauve. Dans les mois suivants, avec un conseil nommé par Ferdinand commencent les procès contre les républicains : sur les quelque 8 000 prisonniers, 124 ont été exécutés, 6 sont pardonnés, 222 condamnés à de l'emprisonnement, 322 à des peines mineures, 288 à la déportation et 67 à l'exil. Parmi les prisonniers, il y a quelques-uns des plus grands noms de la classe bourgeoise et intellectuelle de Naples, issus de plusieurs provinces du sud qui ont donné leur appui à la République, parmi eux Pasquale Baffi, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], Luisa Sanfelice Ignace Ciaia, Domenico Cirillo, Giuseppe Leonardo Albanese, Vincenzo Russo, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], Michael Granata, Gennaro Serra di Cassano, Nicholas Charlemagne exécuté, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] senior, évadé de prison, et Vincenzo Cuoco condamné à l’exil, peine aussi subie par Mgr Bernardo de la Torre, vicaire général de l'archidiocèse de Naples.
Une image de cruauté lui colle à la peau. Elle fait une entrée triomphale à Naples où elle retrouve ses palais.
La reine de Naples complote et ne respecte pas le traité signé avec la France. Nelson, soutien de Marie-Caroline, meurt au combat à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Napoléon prépare [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et se retourne contre l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Les Napolitains doivent se plier à la volonté de l'empereur, mais elle refuse de se soumettre. Malgré plusieurs ultimatum, elle fait la sourde oreille: C'est une grave erreur.
En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] la contraint à se séparer de son favori et annexe le nord du royaume.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] devient le roi de Naples. Une fois de plus elle se réfugie en Sicile et s'ouvre un deuxième exil à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], son mari est déchu du royaume de Naples par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Elle n'en marie pas moins ses deux filles en passe de rester célibataires, en 1807, Marie-Christine, 28 ans, épouse [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et en 1809, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 27 ans, épouse [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], tous deux princes en exil.
Entre-temps, en 1808, elle tente, toujours avec l'aide de l'Angleterre, de mettre son plus jeune fils, Léopold-Michel sur le trône d'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] mais l'intervention française fait échouer ce projet.
Elle s'indigna, en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], du mariage de sa petite-fille et petite-nièce (enfant née du mariage de sa fille Marie Thérèse de Bourbon Sicile et de son neveu l'empereur François 1er d'Autriche), l'archiduchesse [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], avec son ennemi juré, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et encore plus de la naissance de son arrière-petit-fils et petit-neveu, le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Nonobstant, après la première abdication de Napoléon (mars 1814), elle critique vertement la mollesse de sa petite-fille et petite-nièce Marie-Louise.
En Sicile, les Anglais l'empêchent de jouer de plus en plus un rôle. En 1813, elle est chassée par les Anglais et se réfugie épuisée à Vienne. C'est une vieille femme. Elle est à Vienne au moment du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Elle représente l'Ancien Régime et l'ancienne diplomatie. Elle gêne. Elle trouve un peu de réconfort auprès de Marie-Louise et de son fils l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
A 62 ans, en septembre 1814, au matin, elle est découverte morte par sa femme de chambre. Sa main est tendue vers la sonnette. Elle meurt sans doute d'une crise d'apoplexie. Elle est enterrée à Vienne aux côtés de sa mère, Marie-Thérèse.

Elle meurt avant de voir le retour des Bourbons à Naples. Son époux se remarie avant la fin de la même année et règne encore dix ans.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Georges De Roquebrune
Général
Général

Messages : 11874
Date d'inscription : 05/02/2012

http://chouansvendeens.wix.com/chouans-et-vendeens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Caroline d'Autriche

Message par Georges De Roquebrune le Ven 7 Fév 2014 - 16:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Georges De Roquebrune
Général
Général

Messages : 11874
Date d'inscription : 05/02/2012

http://chouansvendeens.wix.com/chouans-et-vendeens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Caroline d'Autriche

Message par Georges De Roquebrune le Ven 7 Fév 2014 - 17:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Georges De Roquebrune
Général
Général

Messages : 11874
Date d'inscription : 05/02/2012

http://chouansvendeens.wix.com/chouans-et-vendeens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Caroline d'Autriche

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum